Vous êtes ici

Surveillance terrestre et maritime

Le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM)

 
Au-delà des interventions liées aux accidents de baignade et aux urgences médicales qui peuvent survenir sur les plages, le bataillon de marins-pompiers de Marseille joue un rôle majeur dans la sécurité de la bande côtière des 300 mètres comme dans l’ensemble de la rade de Marseille.

Les marins-pompiers interviennent au titre du pouvoir spécial de police du Maire pour la surveillance des baignades et à la demande du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée (CROSSMED). Pour ces interventions, le BMPM s’appuie sur :

  • 4 centres d’incendie et de secours (CIS) côtiers implantés, pour la rade sud, au port de la Pointe-Rouge et sur l’archipel du Frioul, et pour la rade nord, dans l’enceinte du Grand port maritime de Marseille au poste de la Grande Bigue et dans le bassin de Saumaty, près de l’Estaque.
  • Des moyens nautiques capables de lutter contre les incendies à bord des navires, à quai ou en rade, et de répondre à des missions de sauvetage.
  • la vedette « Bonne Mère de Marseille » de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), armée par 5 marins-pompiers du centre de secours de la Pointe Rouge, pour réaliser tous types d’interventions de secours (incendie, sanitaire) et d’évacuation en mer quelles que soient les conditions météorologiques
  • le BMPM peut également mettre en oeuvre des moyens spécifiques préventifs et de traitement en cas de pollution maritime.

Les marins-pompiers assurent également la sécurité des grandes manifestations nautiques ayant lieu à Marseille (régates, évolutions de la patrouille de France le 14 Juillet…).
Enfin, une mission de prévention du risque de noyade est également menée au travers de campagnes médiatiques régulières, d’un clip et d’un film de sensibilisation sur le sujet :

  • « Comment reconnaître un danger et le supprimer ou le faire supprimer par un adulte», destiné aux enfants de 4 ans à 9 ans. Cet atelier proposera un parcours de prévention et divers jeux afin que les enfants apprennent à identifier un danger et s’en protéger.
  • « Appeler, masser, défibriler », destiné aux enfants de 10 ans et plus. Cet atelier de mise en oeuvre des gestes qui sauvent permettra aux enfants de pratiquer sur des mannequins et d’utiliser des défibrillateurs.

 

La police municipale

 

Durant la période estivale, les plages et sites balnéaires de la cité phocéenne sont fréquentés par plus de 2 millions de personnes qui convergent de tous horizons. Cette année, le label  "Marseille Capitale du Sport 2017"  va générer une fréquentation littorale des plus importantes.
La sécurisation de l’ensemble du littoral, des plages de Corbières jusqu’à Sormiou, en passant par la Pointe Rouge, est l’une des priorités de la Police municipale. Parmi toutes les unités de la police municipale engagées sur ce dispositif, les brigades deux-roues sont privilégiées sur ce site car elles permettent de garantir une intervention rapide et une aisance de déplacement, notamment au sein des petites voies longeant les plages et les criques.

L’archipel du Frioul, comme tous les ans, bénéficie de la présence des vététistes de la Police municipale chaque mercredi après midi, week-end et jours fériés pendant le mois de mai puis tous les jours à compter du mois de juin.
Lancée en février 2016, la brigade de nuit de la Police municipale prend, cette année encore, pleinement part à ce dispositif. Durant toute la saison balnéaire, cette unité est particulièrement engagée sur des missions de maintien de la tranquillité publique axées sur le littoral, très prisé en cette saison.

 

La prévention de la délinquance : la médiation sociale

 
Afin de contribuer à la préservation de la tranquillité publique sur les lieux de baignade, les espaces aménagés, les zones fortement fréquentées, et d’éviter les conflits d’usage entre estivants et riverains, la ville de Marseille a reconduit pour la 9e année son important dispositif de médiation sociale estivale, mis en place depuis plus de 15 ans autour de la calanque de Sormiou
Pour la saison 2017, plus d’une quarantaine de médiateurs sociaux employés par quatre associations de médiation (AMS - Dunes - Issue - Sud Formation) sera déployée par binômes sur les endroits les plus sensibles entre le 8 avril et le 30 septembre 2017 :

  • Secteur Estaque (Zone commerçante Estaque plage + Espace Mistral + plage de Corbières)
  • Bande littorale bordant les 7e et 8e arrondissements qui comprend deux périmètres
  • d’intervention
    •  de l’Anse de la Fausse Monnaie à la plage des Catalans et Frioul
    •  de la Plage du Prado Sud (Esplanade Borely-Bowl) à la plage et port de la Pointe Rouge
  • Le calanques de Sormiou et ponctuellement la calanque de Morgiou
  • Le vallon des Auffes


Les missions confiées aux médiateurs sociaux :

  • éviter les conflits d’usage entre estivants et avec les riverains
  • contribuer à la préservation de la tranquillité publique sur les lieux de baignade
  • garder une écoute active des problématiques locales
  • mettre en oeuvre une action de proximité en étant le correspondant privilégié des acteurs
  • économiques locaux (commerçants, artisans …).
  • apporter conseils et informations aux personnes de passage

La médiation sociale trouve aujourd’hui pleinement sa place dans un dispositif plus large de sécurisation du littoral marseillais qui, chaque année, implique la Police nationale, la Police municipale et les divers intervenants contribuant à garantir la sécurité des personnes et des biens.

­­­Nouveauté 2017 :
Ce dispositif est prolongé d’un mois supplémentaire par rapport à 2016, afin de répondre à la haute fréquentation d’arrière-saison.

 

La vidéo protection

 
Comme chaque été, les opérateurs du Centre de supervision urbain (Csu), en liaison directe avec les équipes de police municipale en charge de la sécurisation du littoral, sont mobilisés pour la surveillance des sites balnéaires.
En outre, les caméras installées l’an passé le long des plages du Prado dans le cadre de l’Euro 2016 de football, permettent de garantir une vigilance toute particulière sur ce site très fréquenté durant la saison estivale.
 

LES ÉQUIPES DE MÉDIATION DE LA RTM RENFORCÉES

 
Depuis plus d’une vingtaine d’années, la RTM met en place un important dispositif sur les réseaux métro et bus visant au respect des règles en matière de validation des titres de transport, de comportement, de respect des personnels et des clients.
A titre d’exemple, il est rappelé aux voyageurs que la montée à bord d’un autobus en simple maillot de bain, parfois mouillé, est interdite !

Ainsi en « haute saison » juillet/août, pas moins d’une soixantaine d’agents (en plus des équipes intervenant sur l’ensemble du réseau Bus/Métro/Tram) assurent chaque jour des actions de dissuasion et de contrôle aux terminus et points principaux des lignes de bus 19/83/35 et stations de métro (Castellane, Bourse, Vieux Port, Rond-Point du Prado) les plus fréquentés.
Cette organisation mobilise des agents de maîtrise, vérificateurs, médiateurs, maître chiens assistés de manière fixe et ponctuelle par les services de Police nationale et municipale en cas de besoin.

Du 1er juin au 3 septembre inclus ce dispositif sera effectif tous les jours de la semaine. Puis, les mercredis / samedi / dimanche jusqu’à la fin de septembre. Il prend en compte les spécificités de chaque ligne, point et itinéraire pouvant être sensible.

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet