Vous êtes ici

Un été en toute sécurité

Un grand nombre de professionnels seront à pied d’oeuvre tout l’été pour assurer aux Marseillais et aux touristes les meilleures conditions de sécurité sur le littoral phocéen.

Marseille compte 21 plages soit 90 000 m², sur 57km de littoral dont 42km de façade maritime,4 km de digues et 2 bases nautiques.

15 zones réservées à la baignade surveillées

 

  • Corbière Fortin
  • Corbière Batterie
  • Corbière La Lave Frioul St Estève
  • Prophète
  • Prado Nord (Grand et Petit Roucas)
  • Prado Sud
  • Huveaune
  • Borély
  • Bonneveine, Vielle Chapelle et Pointe
  • Rouge
  • Sormiou
  • Les Catalans

zones non surveillées

 

  • Plage de samena
  • Anse des Sablettes (Colombet)
  • Calanques des trous
  • La Maronnaise
  • Calanque de la Mounine
  • Plage Marseilleveyre
  • Calanque de Morgiou
  • Bain des Dames
  • Anse des Phocéens
  • Bonne Brise (Verrerie)
  • Morgiret (Frioul)


L’ensemble de ces postes répond aux trois exigences du dispositif (sécurité, hygiène et confort) et propose un niveau de prestation identique en offrant des sanitaires et des consignes gratuites.

 

11 postes de secours

 

  • Corbières
  • Frioul
  • Prophète
  • Prado Nord
  • Prado Sud
  • Huveaune
  • Borély
  • Bonneveine
  • Pointe Rouge
  • Sormiou (fonctionnant, entièrement à l’énergie solaire)
  • Les Catalans

 

sur chaque poste de secours

 

  • des défibrillateurs cardiaques semi-automatiques,
  • des postes radios mobiles permettant une liaison permanente avec les patrouilles sur terre et en mer,
  • des chaises hautes de surveillance,
  • une pharmacie complète,
  • du matériel médical, dont notamment l’oxygénothérapie,
  • des planches de secours en mer.

­­Chiffres clés
19 bateaux semi – rigides sont mis à disposition de la Police Nationale,
11 postes de secours,
22 cabines de plages sont installées sur les plages à côté des postes de secours.
­­Nouveautés 2016
Depuis l’année dernière la ville de Marseille s’attache à réhabiliter la plage des Catalans : plusieurs opérations ont été accomplies et d’autres sont encore à venir !
12 millions d’euros seront investis d’ici 2020. Les travaux concernent la restructuration et la requalification de la plage des espaces aux alentours (restaurants), ainsi que les accès à la plage, aux esplanades, aux terrains de sport…
La rénovation de la tour des Catalans est prévue dans la troisième phase des travaux, d’ici à 2020 !

 


► Le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM)
Au-delà des interventions liées aux accidents de baignade et aux urgences médicales qui peuvent survenir sur les plages, le bataillon de marins-pompiers de Marseille joue un rôle majeur dans la sécurité de la bande côtière des 300 mètres comme dans l’ensemble de la rade de Marseille.

Les marins-pompiers interviennent au titre du pouvoir spécial de police du Maire pour la surveillance des baignades et à la demande du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée (CROSSMED). Pour ces interventions, le BMPM s’appuie sur :

  • 4 centres d’incendie et de secours (CIS) côtiers implantés, pour la rade sud, au port de la Pointe - Rouge et sur l’archipel du Frioul, et pour la rade nord, dans l’enceinte du Grand port maritime de Marseille au poste de la Grande Bigue et dans le bassin de Saumaty, près de l’Estaque. Ces centres de secours disposent chacun de moyens nautiques capables de lutter contre les incendies à bord des navires, à quai ou en rade, et de répondre à des missions de sauvetage,
  • la vedette « Bonne Mère de Marseille » de la Société nationale de sauvetage en mer, armée par 5 marins-pompiers du centre de secours de la Pointe Rouge, pour réaliser tous types d’interventions de secours (incendie, sanitaire) et d’évacuation en mer,
  • le BMPM peut également mettre en oeuvre des moyens spécifiques préventifs et de traitement en cas de pollution maritime.

Par ailleurs, le Bataillon, au travers du Centre municipal de formation aux techniques de premiers secours (CMFTPS), participe à l’édition 2016 du « Train des sables », du 11 juillet au 28 août 2016 (hors week-end et jours fériés), où plusieurs ateliers de prévention seront
proposés :

  • « Comment reconnaître un danger et le supprimer ou le faire supprimer par un adulte», destiné aux enfants de 4 ans à 9 ans. Cet atelier proposera un parcours de prévention et divers jeux afin que les enfants apprennent à identifier un danger et s’en protéger.
  • « Appeler, masser, défibriler », destiné aux enfants de 10 ans et plus. Cet atelier de mise en oeuvre des gestes qui sauvent permettra aux enfants de pratiquer sur des mannequins et d’utiliser des défibrillateurs.

 

La police municipale

Durant la période estivale, les plages et sites balnéaires de la cité phocéenne sont fréquentés par plus de 2 millions de personnes qui convergent de tous horizons. Cette année, avec l’organisation de l’Euro 2016, la fréquentation littorale va sensiblement s’accroître notamment avec de la mise en place de la Fan zone, qui pourra à recevoir jusqu’à 80 000 personnes et située à proximité directe des plages.


Ainsi, la Police municipale sera, cette année encore, très fortement impliquée dans la sécurisation de l’ensemble du littoral de la commune, des plages de Corbières jusqu’à Sormiou en passant par la Pointe Rouge. Bien que chaque unité de la Police municipale soit engagée sur ce dispositif, les brigades deux roues seront privilégiées car elles permettent de garantir une intervention rapide et une aisance de déplacement, notamment au sein des petites voies longeant les plages et les criques.

L’archipel du Frioul, comme tous les ans, bénéficie de la présence des vététistes de la Police municipale chaque mercredi après midi, week-end et jours fériés pendant le mois de mai puis tous les jours à compter du mois de juin.

­­Nouveautés 2016
La nouvelle brigade de nuit de la Police municipale (mise en place depuis le 5 février 2016), prendra pleinement part à ce dispositif. Durant toute la saison balnéaire, cette unité sera particulièrement engagée sur des missions de maintien de la tranquillité publique sur le littoral.

 

La prévention de la délinquance : la médiation sociale


Afin de contribuer à la préservation de la tranquillité publique sur les lieux de baignade, et surtout éviter les conflits entre estivants et riverains, la ville de Marseille a reconduit pour la 8ème année son important dispositif de médiation sociale estivale (mis en place depuis plus de 15 ans sur la calanque de Sormiou).


Pour la saison 2016, seront déployés 41 médiateurs sociaux employés par quatre associations de médiation ( DUNES, AMS, ISSUE et SUD FORMATION ). Entre le 2 avril et le 28 août, ces médiateurs seront déployés par binômes dans les endroits les plus exposés aux incivilités en tout genre : Calanque de Sormiou, Ile du Frioul, Corniche Kennedy, Vallon des Auffes, Anse de la Fausse Monnaie, Estaque, Calanque de Morgiou, plages de Corbières, Anse de Maldormé.


Les missions confiées aux médiateurs sociaux :

  • contribuer à la préservation de la tranquillité publique sur les lieux de baignade,
  • avoir une écoute active des problématiques locales,
  • mettre en oeuvre une action de proximité en étant le correspondant privilégié des acteurséconomiques locaux (commerçants, artisans …),
  • apporter conseils et informations aux personnes de passage.

 

Pour que tous les Marseillais profitent pleinement des plages et de la baignade, la ville de Marseille a multiplié les initiatives en faveur des personnes handicapées.


Les plages de Prado Sud et de Prado Nord ont été les premières plages littorales labelisées « Tourisme et handicap » en France dès 2005.

Plusieurs critères ont contribué à l’obtention de ce label :

  • la prise en compte des différents handicaps,
  • la qualité de l’accueil,
  • les activités de plage et sportives.

Un ponton spécialisé permet à des personnes en fauteuil roulant ayant une motricité des membres supérieurs d’accéder à la baignade de façon autonome.


Les plages Prado Sud et Prado Nord sont entièrement accessibles aux personnes en fauteuils roulants et aux personnes aveugles ou malvoyantes et aux personnes handicapées mentales ou psychiques.


Six « Tiralos » véhicules amphibies sont mis à la disposition des personnes plus lourdement handicapées afin de rejoindre l’eau et de profiter de la baignade.


Deux structures préfabriquées et une tente viennent compléter ce dispositif en offrant des vestiaires, des toilettes, des douches accessibles ainsi qu’un lit médicalisé et un lève malades pour faciliter les transferts.

­­Nouveautés 2016
Cette année, un espace de convivialité est installé pour que les personnes puissent, après la baignade, utiliser des chaises longues adaptées ou pique-niquer sous un parasol.

 

Les objets trouvés
Un agent municipal est chargé de regrouper tous les objets égarés sur les plages, puis de les déposer, une fois par semaine, au service des objets trouvés.

Les parcs à vélos
12 parcs sont répartis tout au long de la nouvelle piste cyclable à proximité du parc balnéaire du Prado.

L’opération bracelet fluo pour les enfants
Prévus pour un usage unique, les bracelets seront disponibles auprès des 11 postes de secours. Les parents pourront ensuite y inscrire le prénom de leur enfant ainsi qu’un numéro de téléphone.

Les consignes
Attenantes aux postes de secours, elles offrent la possibilité aux baigneurs de déposer vêtements et effets personnels. ; ouverture : de 9h15 à 19h sur toutes les plages et de 10h à 19h30 aux Catalan. Ce service n’est pas proposé sur les sites du Frioul et de Sormiou.

Les sanitaires
Les sanitaires attenant aux postes de secours (hormis pour le site de Sormiou) sont entretenus toute la journée par des équipes municipales. Proposé sur la même amplitude horaire que les consignes, ce service est ouvert au Frioul de 9h30 à 18h30.

Points Wifi municipal gratuit

  • Corbières - Poste de secours
  • Plages du Prado - Point de vente
  • Plages du Prado Nord - Poste de secours
  • Plages du Prado Nord - Buvette
  • Plages du Prado Sud - Poste de secours
  • Plages du Prado Sud - Buvette
  • Plages du Prado Vieille Chapelle - Poste de secours
  • Plages du Prado Vieille Chapelle - Buvette

Le dispositif de limitation acoustique à l’espace Borély

­­Un dispositif de limitation acoustique a été installé par les commerçants de l’espace Borély . Un cahier des charges a été réalisé, visant les établissements désireux de diffuser de la musique d’ambiance ou festive. Ce document a fixé les limites acoustiques perceptibles et a préconisé les aménagements propres à absorber le son et limiter sa diffusion vers l’extérieur.


Le dispositif Canicule
L’objectif du Plan national canicule est de réduire les risques sanitaires, en cas de vague de chaleur. Et dans le cadre de la mise en oeuvre de sa politique de santé publique, la ville de Marseille s’est depuis longtemps impliquée fortement face à cet enjeu.

 

  • Mise en place d’une cellule de vieille municipale : pour identifier les personnes âgés isolés et leur apporter assistance si besoins.
  • Mise en place d’une campagne de sensibilisation : pour informer des conseils à suivre en cas de fortes chaleurs.
  • Suivi de la liste des lieux collectifs réfrigérés : les Marseillais des points rafraîchis ou ils pourraient se rendre, en cas de forte canicule afin d’y passer quelques heures. Des gestes simples à ne pas oublier

 

­­Des gestes simples à ne pas oublier


1/ Prévenir les risques liés à la chaleur

  • Fréquenter des locaux équipés d’une climatisation pour bénéficier de températures plus
  • fraîches quelques heures par jour.
  • Eviter les sorties aux heures les plus chaudes.
  • S’abriter à l’ombre dans les parcs.
  • Aérer son logement pour faciliter un rafraîchissement naturel de son habitation.
  • Favoriser les contacts avec l’entourage.
2/ Penser à s’hydrater
Grâce à la boisson
  • Boire 1,5 L d’eau et de boissons par jour (eau, thé, café, sirop, glace...).
  • Ne jamais prendre un repas sans boire de verre d’eau.
  • Boire au moins un verre d’eau dans la matinée.
En s’humectant
  • Remplacer la sueur, mouiller son visage, son cou, ses jambes, soit avec un linge humide,soit un pulvérisateur.

 

► La prévention Sida et des infections sexuellement transmissibles (IST), la réduction des risques liés à l’usage de drogues licites ou illicites

En 1995, le maire de Marseille, hors de toute obligation légale, a choisi de mettre en place une délégation pour faire face aux problématiques du sida et aux comportements toxicomanes.
Ainsi la Municipalité soutient et accompagne tout au long de l’année, les actions et initiatives protées notamment par les associations locales.
Des campagnes d’information et de sensibilisation sont également organisées régulièrement en particulier auprès des plus jeunes.

 

­­Elles permettent
  • d’améliorer les connaissances sur les modes de transmission du VIH/Sida et des IST, sur les risques liés à la consommation des substances psychoactives,.
  • de promouvoir l’utilisation du préservatif. La ville diffuse chaque année plus de 10 000 préservatifs auprès des associations, des centres sociaux, des lycées, des collèges….
  • d’inciter au dépistage volontaire du VIH, des IST et des hépatites,.
­­Nouveautés 2016 !

L’été est une saison propice aux rencontres et aux activités festives :
Afin de ne pas gâcher la fête le projet « Plus Belle la Nuit », assurera la promotion de la santé, la prévention des consommations de drogues illicites ou d’abus de drogues illicites et des risques sanitaires qui leur sont liés (les overdoses, les comas éthyliques, les risques auditifs, les risques sexuels…).



 

 

 

 

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet